Copil 6nov14

From Wikidigiscope
Jump to: navigation, search

Réunion du Comité de Pilotage le 6 novembre 2014 à la Maison de la Simulation

Contents

Ordre du jour

  1. Point d'avancement des plateformes
  2. Point d'avancement de l'appel d'offre Telepresence
  3. Point d'avancement sur les ingénieurs (travaux, recrutements)
  4. Décision sur la demande de prolongation de la tranche 1
  5. Point sur le Comité de Programme
  6. Communication visuelle du projet
  7. Questions diverses

Membres présents ou représentés

  • Digiteo / FCS : Maurice Robin
  • Université Paris-Sud : Michel Beaudouin-Lafon
  • CNRS :Mokrane Bouzeghoub (excusé)
  • CEA : Laurent Chodorge
  • INRIA : Nozha Boujemaa (excusée)
  • Institut Telecom : Eric Lecolinet
  • Ecole Centrale : Hélène Huard
  • ENS Cachan : Florian de Vuyst (excusé)
  • Université Versailles - Saint-Quentin : Bertrand Lambège et Hervé de Féraudy
  • Maison de la Simulation : Edouard Audit

Invité:

  • Cédric Fleury, co-responsable du CoTech

Documents présentés

Compte Rendu

1. Point d'avancement des plateformes

Les plateformes EVE (CNRS), WILD (Univ. Paris-Sud), MIRE (UVSQ), SHIVA (ENS Cachan), PIXLS et IRIS (Institut Telecom) sont opérationnelles. L'inauguration de MIRE est prévue à l'automne.

La plateforme Mandelbrot de la Maison de la Simulation est inaugurée ce jour. Elle est constituée de 16 cubes BARCO pour une surface d'affichage de 4,4m x 2,5m et 33 millions de pixels, alimentés par un cluster de visualisation de 4x12 cœurs. Une régie video permet de mixer jusqu'à 4 sources en stéréo 4K. La plateforme est installée dans une salle dédiée, organisée sous forme de salle de cours avec un grand espace devant l'écran pour une utilisation à la fois lors de séances de formation et pour des projets de recherche.

La plateforme WILDER d'Inria est en cours d'installation. Elle a subi des retards à cause de problèmes non anticipés par Immersion - et aussi d'un certain manque de réactivité de l'installateur. La plateforme est constituée de 75 dalles de 20 pouces de diamètre, pour une surface totale de 5,9m x 2m et 69 millions de pixels, alimentés par un cluster de 10 PC plus 2 frontaux. Suite aux problèmes d'interférence entre le cadre PQLabs permettant de rendre l'ensemble de l'écran multitactile, Immersion a testé avec succès le remplacement du système de tracking par caméra video ART par un système VICON. D'autres problèmes n'ont pas encore reçu de solution à ce jour, notamment la sortie aléatoire de veille des écrans. Une notification de pénalités de retard est en cours compte tenu du manque de réactivité d'Immersion sur ces différents problèmes, et après avoir fait preuve de beaucoup de patience.

La plateforme SINAPSE de l'Ecole Centrale est en cours d'installation par le fournisseur Anticyp Simulation : la dalle est installée et attend le projecteur stéréo 4K. L'installation devrait être terminée fin novembre.

Le marché pour la plateforme du CEA a été finalisé : le dialogue compétitif a conclu à la sélection d'Immersion. La salle sera équipée d'un CAVE 5 faces (3 côtés + sol et plafond), avec stéréoscopie active, un système de capture de mouvement à 8 caméras et un système à retour d'effort SCALE-1 (comme dans EVE). L'installation est prévue pour être terminée mi-2015.

Au total, Immersion a ainsi bénéficié de 7 des 8 marchés d'équipement passés jusqu'à présent dans le cadre de Digiscope. Immersion est également l'un des deux candidats retenus sur le dernier appel d'offre, celui de l'équipement de Téléprésence (voir ci-dessous). Malgré cela, de multiples problèmes se sont posés sur les différents sites, essentiellement dûs à un manque de réactivité pour traiter les problèmes techniques identifiés et à la non livraison des documentations techniques. Une réunion a eu lieu avec les responsables d'Immersion, qui se sont engagés à améliorer la situation. Immersion a également proposé une collaboration à long terme au niveau de la R&D avec Digiscope, et offert d'installer un ingénieur sur place. Tant que l'appel d'offre du système de Téléprésence, pour lequel Immersion est candidat, n'est pas clos, Michel Beaudouin-Lafon a considéré qu'il n'était pas envisageable de donner suite à cette offre, ni même de discuter de telles modalités. La priorité actuelle est que Immersion remplisse ses engagements concernant les plateformes qu'elle a contractées.

2. Point d'avancement de l'appel d'offre Telepresence

Alors que 6 candidats avaient demandés à être qualifiés dans le cadre de l'appel d'offre avec dialogue compétitif, seulement 2 offres ont été reçues : Immersion (en tant qu'intégrateur pour Barco) et Mechdyne. Suite à un retour du Comité Technique et une première audition, il est apparu que les deux offres n'apportent que des réponses partielles au cahier des charges. Elles mettent l'accent sur le "partage de pixels" entre plateformes, mais utilisent des solutions très basiques pour la visioconférence. De plus, les solutions sont propriétaires. Les deux candidates viennent d'envoyer une deuxième offre, qui sera étudiée par le Comité Technique, et seront auditionnés à nouveau au mois de décembre.

Compte tenu des incertitudes sur l'adéquation des solutions proposées à nos besoins, il est proposé de reprendre la veille technologique sur d'autres solutions techniques avant de prendre une décision définitive sur le marché en cours. En effet, si l'on devait déclarer le marché infructueux sans perspective de solution alternative, la situation deviendrait très difficile, car un nouvel appel sur le même cahier des charges donnerait sans doute le même résultat.

3. Point d'avancement sur les ingénieurs (travaux, recrutements)

Lors du dernier Comité de Pilotage était annoncé l'arrivé de Rémi Hellequin dans la "DigiTeam" au mois de Septembre. Cette arrivée renforce l'équipe, mais Gabriel Tézier va nous quitter car il a obtenu un poste d'ingénieur permanent à Inria Rocquencourt. Ce départ est un coup dur car la compétence de Gabriel sur les aspects réseau est cruciale. La recherche d'un remplaçant est en cours, mais l'on sait à quel point il est difficile de trouver des ingénieurs réseau de qualité aux tarifs de nos organismes publics. En attendant, Rémi Hellequin assure l'interim sur les questions de réseau.

L'équipe a continué à travailler sur le développement d'une plateforme permettant la collaboration distante avec la technologie WebRTC, afin de pouvoir tester des scénarios de téléprésence avant l'installation du système dont l'appel d'offres est en cours. Ainsi, de nouvelles interactions ont été ajoutées à Moliscope (visualisation de molécules), qui a aussi été rendu plus générique afin de l'installer sur d'autres plateformes (WILDER, PIXLS), et l'équipe a commencé à travailler sur une version distribuée de Paraview, un logiciel open source de visualisation.

L'équipe a également continué son assistance aux différentes plateformes, elle a aidé à la préparation des démos pour l'inauguration de la Maison de la Simulation, et elle a participé à la Fête de la Science avec une série de démos de WILD.

La réunion avec les DSI des différents instituts a eu lieu le 2 juillet afin d'informer les DSI de la mise en réseau des plateformes, de prévoir les difficultés techniques et de préparer le déploiement sur le réseau de l'Université Paris-Saclay. Ce travail devra être poursuivi afin de s'assurer de la bonne interconnexion des plateformes, non seulement au plan matériel, mais aussi du point de vue des autorisations d'accès, etc.

Au niveau des ingénieurs affectés au projet chez les partenaires, l'UVSQ a ouvert un CDD d'un an pour le remplacement de Rémi Hellequin. D'autre part Inria a confirmé le principe du prolongement des CDD de Romain di Vozzo (manager du FabLab) et Olivier Gladin (WILDER). Une question est posée sur la possibilité d'obtenir des postes attribués par l'Etat à la COMUE Paris-Saclay. Michel Beaudouin-Lafon et Maurice Robin poseront la question à Patricio Leboeuf.

4. Décision sur la demande de prolongation de la tranche 1

Compte tenu des retards que l'on peut anticiper dans la fourniture du systèmes de Téléprésence, mais aussi des difficultés de recrutement d'ingénieurs et de la nécessité de leur présence après l'installation dudit système, il semble indispensable de demander à l'ANR une seconde prolongation de la fin de la tranche 1 du projet. Sur le plan positif, il faut cependant noter que six - et bientôt huit - des neuf plateformes, ainsi que le FabLab, sont opérationnelles et sont effectivement utilisées pour des projets de recherche ou des activités de formation.

Après discussion, le Comité de Pilotage recommande que la demande de prolongation porte jusqu'à la fin 2016, soit 18 mois de plus par rapport à la date de fin actuelle (Juin 2015). En effet, l'ANR nous a informé qu'il ne serait pas possible de demander une troisième prolongation de tranche 1, et il vaut donc mieux se donner suffisamment de temps. Michel Beaudouin-Lafon contactera l'ANR pour connaitre les modalités et le délai de la demande de prolongation.

5. Point sur le Comité de Programme

Le Comité de Programme a effectué un recensement des projets liés à Digiscope. Depuis l'été, deux projets ANR Jeunes Chercheurs ont été déposés, l'UVSQ a déposé deux projets ANR et un projet SESAME. De plus, le projet ANR MapMuxing (Inria-UPS-CNRS) vient de débuter et un projet doctoral MultiVis entre le LRI et Telecom a commencé. Enfin Digiscope sera représenté à la conférence IEEE InfoVis qui se tient à Paris fin novembre et acceuille 1100 participants de 35 pays : CEA, LRI, Inria y seront présents et visibles.

Le Comité de Programme manque cependant toujours d'animation. Jean-Daniel Fekete, président de la conférence InfoVis mentionnée ci-dessus, sera en congé sabbatique en 2015. Il faut donc trouver quelqu'un pour le remplacer. Le Comité de Pilotage est sollicité pour faire des propositions.

6. Communication visuelle du projet

Un contrat de prestation a été passé avec Nicolas Taffin, graphiste qui connait bien le domaine de la recherche et des STIC puisqu'il a notamment désigné, entre autres, le site du CNRS et une précédente version du site d'Inria. Il doit fournir un logo, des plaques à installer dans chacune des salles, une plaquette, un template PowerPoint, et l'habillage du site Web.

Il a commencé à travailler sur le logo et propose de décliner celui-ci différemment pour chaque salle, en plus du logo du projet lui-même. Le document joint présente sa proposition. Michel Beaudouin-Lafon recueille les réactions des membres du Comité de Pilotage qu'il transmettra au graphiste pour la prochaine itération.

7. Questions diverses

La prochaine réunion du Comité de Pilotage aura lieu dans le courant du mois de Février, en présence de représentants de l'ANR, et en prévision du rapport annuel à rendre courant Mars.

Personal tools